RDV
téléphonique
DEVIS
gratuit
Voyager avec le sourire et sans soucis!

<<Page de sélection >>
Au-delà de la seule question de l'emploi du temps hebdomadaire des élèves
<< Au-delà de la seule question de l'emploi du temps hebdomadaire des élèves, la solution ne consiste-t-elle pas en une refonte du calendrier scolaire à l'échelle de l'année ? Les élèves alternent en effet aujourd'hui périodes de travail intensif et longues plages de vacances, en particulier l'été. Les statistiques sont à cet égard édifiantes : en France, le nombre moyen de jours d'école par an en maternelle et dans le primaire est le plus faible de tous les pays de l'OCDE (162 jours contre 185 jours en moyenne), tandis que le nombre annuel moyen d'heures d'instruction obligatoire y est le plus élevé (864 heures contre 799 en moyenne).
Aussi bien Jack Lang que la Peep suggèrent d'explorer la piste d'un remaniement du calendrier annuel – c'est dire si le constat est partagé… Hier, dans les colonnes du Journal du dimanche, Jean-Michel Blanquer a affirmé que le débat était ouvert, tout en se gardant prudemment d'annoncer une grande réforme : « À chaque fois que l'on parle du rythme de l'enfant au XXIe siècle, on doit se poser la question des vacances, qu'il s'agisse de l'été ou des vacances intermédiaires. C'est un sujet plus important que celui du rythme hebdomadaire. » En attendant que les mots débouchent (peut-être) sur des actes, la querelle des rythmes scolaires n'a pas fini d'agiter la France. >>
L’Asie du Sud-Est est un de plus beaux lieux à voir dans le monde. Venez découvrir cet belle endroit lors d’un bateau image, pour en savoir plus: http://www.nouvelles-mytho.com/une-baleine-a-bosse-chante-nw1207.html
Petites histoires de chez moi
Vous vous souvenez, j'avais promis une petite histoire du coin, une par jour.
La majorité de ces histoires, je me contente de vous les transmettre, comme on me les a racontées. Pour d'autres, j'ai été actrice, ou témoin direct. Peu importe.
Pour des raisons de commodité de récit, toutes sont racontées à la 1ère personne.
Je garantis l'authenticité de chacune d'entre elles.
Petites histoires de chez moi, n°2.
" C'est vendredi. Je suis dans un train partant de Monaco, bondé de touristes et de gens qui sortent du travail.
J'ai trouvé une place sur un strapontin, avec un jeune couple à ma gauche et, à ma droite, un vieux sportif avec sa trottinette dernier cri. Il me fait signe de la tête avec un sourire plein de dents trop blanches pour être vraies. Il se penche vers moi et me dit: “Ces deux là, là…“eux”, ça se voit!”
- “Quoi?”
- “Ils viennent de Ventimiglia, je vous le donne en mille, ils ne parlent même pas français.” Le vieux pousse sa trottinette et s’approche de deux gamins entre 14 et 16-17 ans. Ils portent des vêtements très propres, bien repassés. Chacun a un petit sac à dos et une casquette. Des jeunes branchés, baskets neuves, bermudas bleu et vert. Leurs jambes sont très frêles, ils sont excessivement maigres. Visages crispés, sourire affiché.
Quand le vieux les interpelle, ils se serrent l’un contre l’autre. Ils ont peur, ça se voit.
La plupart des passagers plongent leur nez dans l’écran de leur smartphone ou discutent avec leur voisin.
Le vieux s'adresse aux gamins : "Hé, vous allez vous faire arrêter à Menton, ils sont nombreux, ils vous reconnaîtront, aucune chance. Je sais, j’ai un pote bénévole dans une association, il me dit que vous êtes des milliers, et c’est pas possible!”
Les gamins font de grands sourires, hochent la tête, visiblement, ils ne comprennent pas.
Un autre homme encombré de sacs de supermarché pleins de nourriture leur fait signe. Il est assis à côté de sa femme qui mange en plongeant ses mains dans l'un des gros sacs en plastique. L'homme parle au plus jeune et lui montre l’espace qui se trouve sous son siège et sous le siège de sa femme. Par gestes, et par mots il lui dit de se cacher sous les sièges : “police, police, finish!” J’entends kaput. Mais il dit “finish”.
Le petit est littéralement pris de panique, il écarquille les yeux, ses lèvres tremblent. Il se jette à quatre pattes, cherchant une cachette sous les sièges, son compagnon le tire vers le haut, essaie de le calmer.
L'homme éclate de rire, se frappe les cuisses et dit à sa femme qui mange toujours : “En plus, ils sont cons, ha, ha, ha!”
Les deux jeunes se serrent l’un contre l’autre, le plus grand cherche à se frayer un chemin vers les marches qui montent à l’étage du wagon, mais les voyageurs forment une sorte de bloc qui les empêche de passer.
“Assez, ça suffit!” La voix de la jeune femme assise à ma gauche est forte et calme. Et très ferme. Elle parle aux gamins en anglais. Ils comprennent un peu. Ils viennent vers elle et vers son compagnon. Je me lève et leur demande de s’assoir à côté du couple. Ils sont si maigres qu’un siège leur suffit pour tenir à deux. Je regarde leurs mains squelettiques. Je vois leurs joues creusées, sous la peau d’ébène, je distingue l’ossature de leur crâne. Le plus jeune tremble légèrement comme s’il avait tout le temps froid.
La jeune femme dit au plus jeune : “tu descendras avec moi. Et ton ami avec lui” (elle indique son compagnon).
Puis, s'adressant au vieux et au couple chargé de victuailles : “Et vous, vous la fermez!”
Je sens, je sais que les trois vont lui obéir. La femme a encore la bouche pleine mais elle jette un regard vers son mari et lui fait signe de se taire. Les trois baissent les yeux. Le vieux s’occupe de sa trottinette. Les deux vérifient leurs sacs chargés de courses. Ils se dépêchent d’arriver vers la sortie.
Le train entre en gare.
Je vois descendre la jeune femme avec le petit. Ils partent vers la droite, elle le tient par le bras, lui parle et rigole fort. Son compagnon et l’autre jeune vont vers une autre sortie, ils semblent pris dans une grande discussion. Ils s’évaporent.
Les anges gardiens existent.
Des dizaines de policiers sur le quai et combien de civils qui épient et fouillent ? Plusieurs personnes se font arrêter. On leur demande des papiers qu’ils n’ont pas. On leur demande de vider leur sac. Le train reste longtemps dans la gare, le temps de passer au crible les wagons. D’autres voyageurs montent. Ceux qui étaient là comme moi depuis plusieurs stations ne disent rien, regardent leur smartphone, bâillent, passent un coup de fil pour se plaindre de la chaleur et de ce temps d’attente ou piquent un somme.
Je reprends ma place sur le strapontin. Je sors mon carnet. Un jeune se penche vers moi “vous allez écrire ce qui vient se passer, n’est-ce pas?” Il s’en va vers l’intérieur du wagon. Ses yeux bleus me restent. Tristesse et colère.
Ce qui, pour moi, doit rester gravé dans l’histoire des anonymes de notre époque c’est la spontanéité de cette jeune femme et de son compagnon. Il n’y avait rien eu de construit, de “réfléchi” dans leur acte. Peu importe la suite. Leur geste ouvre forcement une suite.
C’est pour les sans espoirs que l’espoir a été inventé, a dit Walter Benjamin.
Ici et maintenant, ce couple a répondu présent.
Il faut écrire l’histoire de ces moments qui cassent la répétition de la banalité du mal."
L’Asie du Sud-Est est un de plus beaux lieux à voir dans le monde. Venez découvrir cet belle endroit lors d’un circuit en Birmanie. Suivez le lien ci-dessous pour en savoir plus si c’est le cas!
Heinrich HEINE, né le 13 décembre 1797
Heinrich HEINE, né le 13 décembre 1797
À l’occasion du 200ème anniversaire de sa naissance, l’humanité publiait le 13 décembre 1997 un article de Lucienne Netter, docteur ès lettres, sous le titre : « Heinrich Heine, correspondant de presse ». Je vous invite à le lire ou le relire !
L'auteur du «Livre des chants» et des «Tableaux de voyage» s'installe à Paris le 20 mai 1831. Il venait comme correspondant de la «Gazette universelle d'Augsbourg». Heine revendique la liberté d'écrire quand il lui plaît. Il regroupe plusieurs débats à la Chambre, souvent avec un décalage en temps. Il évoque les divers aspects de la vie parisienne, ses voyages en Normandie, en Bretagne, à Boulogne-sur-Mer, dans les Pyrénées, etc. Mais l'essentiel, pour lui, c'est la politique. Il l'écrit à la fin d'avril 1844, au moment de son plus grand engagement, quand la «Gazette d'Augsbourg» refuse certains de ses articles: «Mon coeur saigne quand je vois qu'il est de jour en jour plus impossible de s'exprimer dans la presse de notre pays sur l'essentiel, sur la politique.»
Fidèle aux valeurs humanistes de 1789, attaché aux idées de liberté et de tolérance, il saisit l'occasion de les défendre. Lorsque, à la fin de février 1840, des juifs de Damas, accusés de meurtre rituel, furent arrêtés et torturés, Heine écrivit plusieurs articles pour les défendre, attaquant la position du consul de France, et Thiers, président du Conseil, qui le soutenait. Dans le même esprit, il intervint quand la lutte entre les défenseurs du monopole universitaire et les partisans de la liberté de l'enseignement prit un tour aigu, au printemps de 1843, et que Michelet et Quinet furent suspendus à la suite de leurs cours sur les jésuites.
Son opinion sur la religion était bien établie. Déjà, le 29 juillet 1840, au début de la guerre, dite de l'opium, Heine, dans une diatribe contre les Anglais, critiquait leur hypocrisie religieuse, leur piétisme, «ce narcotique plus pernicieux que l'opium». En 1843, Moses Hess étendit cette comparaison à toute la religion et l'année suivante Marx la cristallisa dans la célèbre formule: «La religion c'est l'opium du peuple».
Un autre thème essentiel s'intègre dans les «Chroniques parisiennes»: la question sociale. Heine fut l'un des rares journalistes à décrire, au printemps de 1840, quelques ateliers du faubourg Saint-Marceau, où l'on travaillait les métaux. Le 11 décembre 1841, soulignant le contraste entre «les riches étalages» et «les mines enlaidies par la souffrance» des misérables qui les contemplent, il ne peut «se défendre de la conviction certaine que le jour n'est pas éloigné où toute la comédie bourgeoise en France... prendra une fin terrible... et qu'on jouera ensuite un épilogue intitulé le règne des communistes!». Et il ajoute: «La propagande du communisme possède un langage que chaque peuple comprend: les éléments de cette langue universelle sont aussi simples que la faim, l'envie, la mort. Cela s'apprend facilement.»
Le 20 juin 1842 il annonce un «épouvantable duel» entre «le règne des prolétaires et le régime actuel de la bourgeoisie». Dans le texte envoyé à Augsbourg, Heine poursuivait: «Le communisme, bien qu'il soit peu discuté à présent... est pourtant le héros à qui est réservé un grand rôle dans la tragédie moderne.» Son rédacteur en chef atténua la vigueur de cette prédiction par deux ajouts, le héros devint le «sombre héros» et son rôle «grand quoique passager». De fait, en juin 1842, Heine évoquait avec fermeté la lutte des classes.
Heine collabora aux «Annales franco-allemandes» et à «Vorwärtz», avec des poèmes virulents, dont le plus connu est celui des «Pauvres tisserands», diffusé clandestinement en Allemagne, et avec «l'Allemagne, conte d'hiver». Cette oeuvre mordante fut rapidement interdite en Allemagne, mais elle parut en français dans la «Revue de Paris» des 7 et 10 décembre 1844. Le «Charivari» commentait: «M. Heine est le créateur d'un genre de poésies qui dépassent en hardiesse révolutionnaire tout ce que la littérature allemande a produit jusqu'à présent.»
En 1855, un an avant sa mort, dans la préface de «Lutèce», où il se traitait de «contrebandier journaliste», il exprimait sa fierté d'avoir réussi à exprimer dans le quotidien le plus lu d'Allemagne «ses opinions politiques ou sociales». Il évoquait sa lutte contre les teutomanes, son combat pour la démocratie, le socialisme, le communisme, le plus terrible antagoniste des nationalistes allemands, dont cependant l'artiste qu'il était redoutait l'ardeur iconoclaste. Il s'y résignait en concluant: «Que justice se fasse! Qu'il soit brisé ce vieux monde où l'innocence a péri, où l'égoïsme a prospéré, où l'homme a été exploité par l'homme!... Et béni soit l'épicier qui un jour confectionnera avec mes poésies des cornets où il versera du café et du tabac pour les pauvres bonnes vieilles qui, dans notre monde actuel de l'injustice, ont peut-être dû se passer d'un pareil agrément.»

Si vous cherchez un endroit pour vous détendre, un voyage Laos Cambodge peut vous intéresser. Vous pouvez consulter le circuit Cambodge Laos en 15 jours pas cher avec votre famille

Après-midi et soirée placées sous le signe de la diversité hier!
Après-midi et soirée placées sous le signe de la diversité hier!
J’ai eu le plaisir de recevoir des étudiants tunisiens en journalisme, qui rencontrent différents acteurs dans le cadre d’un partenariat avec le journal Sud-Ouest. L’occasion de parler des relations avec la presse, mais aussi de lutte contre la radicalisation, la Tunisie étant un pays particulièrement concerné.
Direction ensuite l’Université pour un débat fort intéressant sur la PMA et la GPA en présence de juristes, médecins de la reproduction et de représentants associatifs. En introduction, j’ai rappelé un sujet qui m’avait été posé lors d’un oral de droit de la santé: « PMA et GPA: le droit français va-t-il céder devant le tourisme procréatif ?». Je n’ai toujours pas la réponse, mais le débat d’hier soir a permis de débattre du fond et des problèmes posés sans idée préconçue.
Enfin la soirée organisée par les Jeunes Musulmans de la Gironde Jmg Gironde, Coexister et le Centre culturel juif Yavné, qui portait cette année sur l’égalité femmes-hommes. De l’humour, de la bonne humeur, mais également un débat animé par l’enseignante Ghislaine Llesta avec le rabbin Emmanuel Valency, l’imam Mahmoud Doua et Sandra Barrère du Rectorat.
Un immense bravo à toutes et à tous pour votre dynamisme! Plus que jamais nous sommes « Unis dans la diversité »!
Si vous cherchez un endroit pour vous détendre, un Circuit Vietnam Cambodge peut vous intéresser
Vous pouvez visiter le Circuit thailande laos Cambodge pour vos meilleures vacances
Le point de départ de l'espérance !
Le point de départ de l'espérance !

C'est quand vous pensez que tout est fini que tout recommence.
On ne part pas de l'impossible pour aller vers l'irréel.
Le voyage débute juste au très difficile pour allez au
raisonnablement pensable.
Le rassemblement
Nous sommes reparti pour GAGNER !
Le train, la croisière, le voyage, prendre le temps, voir les beaux paysages presque magnifique.
IL FAUDRA UNE BONNE DOSE D'HUMANITÉ POUR AFFIRMER CETTE DROITE SOCIALE
FORTE
Thailande est vraiment un de beaux pays d'Asie, faites un circuit en thailande pour vos meilleures vacances
ou consultez le programme circuit thailande 15 jours
Le Conseil Départemental sécurise nos routes
C'est le cas actuellement à Saint-Félix au carrefour de Blanly sur la RD 1201; un secteur très fréquenté et dangereux ou la vitesse excessive a provoqué de nombreux accidents graves et des décès.. Il y a quelques années une opération de 17 "silhouettes" avait marqué les esprits..

L'aménagement d'un tourne à gauche était donc très attendu! Le projet prévoit également la création de trottoirs ainsi que la sécurisation des arrêts de cars scolaires.

La durée des travaux est estimée à 3 mois. Le budget de ces travaux est de 320000 euros HT dont 70% à charge du CD74 et 30% à charge de la commune.

Si vous cherchez un endroit authentique pour profiter de vos vacances, il vous faut aller en birmanie. Vous trouverez un tour détaillé en cliquant sur https://voyage-vietnam.asia/itineraire-de-la-birmanie-charmante-10-jours-9-nuits-t412.html
BASSIN MINIER
Une centaine de personnes âgées victimes de l’arnaque à la vente de matelas

L’opération a rapporté à ses auteurs plusieurs dizaines de milliers d’euros à l’échelle de la région mais a coûté très cher à ses victimes, toutes des personnes âgées. Cette arnaque à la vente de matelas était jugée jeudi.

Par Christophe Le Couteux | Publié le 20/09/2016 PARTAGER TWITTER Le journal du jour à partir de 0.79€

Les chèques étaient mis sur un compte bancaire, puis l’argent était retiré en espèces. Préjudice total : 189 000€! Les chèques étaient mis sur un compte bancaire, puis l’argent était retiré en espèces.

Préjudice total : 189 000 € !

LECTURE ZEN
Dans le volet jugé devant le tribunal de Béthune, centré sur le bassin minier du Pas-de-Calais, c’est une petite main qui comparaît.

« Ch’tiote lampiste » selon son avocat, J. G., Rouvroysienne de 26 ans, est accusée d’avoir en 2013 fait transiter sur son compte des chèques d’origine douteuse, pour une somme de 26 000 €. Priscilla Gauthier, une autre jeune femme absente au procès, est poursuivie pour des faits identiques. En droit pénal, c’est du blanchiment. En l’espèce, d’une escroquerie.

L’argent provenait de la vente de matelas et sommiers facturés jusqu’à 1 000 € pour les premiers, 2 000 € pour les seconds. Les vendeurs étaient issus de la communauté des gens du voyage. Les acheteurs étaient tous des personnes âgées (de 75 à 94 ans).

Mais la combine était perverse : six mois après, les vendeurs repassaient à domicile pour un « contrôle qualité », donnaient discrètement un coup de cutter aux matelas, attribuaient la déchirure à un produit défectueux et proposaient aussi sec aux victimes crédules de leur en revendre un autre !

« Certaines ont déboursé jusqu’à 11 000 € pour un simple matelas », s’offusque la vice-procureur Stéphanie Lescaut. Priscilla Gauthier aurait proposé à d’autres « prête-comptes » d’entrer dans la combine.

189 000 € retirés en espèces

L’affaire représente 370 chèques, de 111 émetteurs différents, pour un montant total de 189 000 €, retirés en espèces en 468 opérations. C’est Tracfin, cellule de lutte contre les circuits financiers clandestins, qui a signalé ces mouvements anormaux.

Les chèques étaient remis à J. G. par Priscilla Gauthier. Elle-même les tenait d’un mystérieux donneur d’ordre, que J. G. n’a jamais vu. Lorsqu’elle retirait l’argent en liquide, c’était pour le donner aussitôt à Priscilla Gauthier. Pour ce service, elle percevait une commission dérisoire, 600 € au total.

Ce rapport risque - bénéfice laisse le président Bielitzki pantois : « Cela semble parfaitement stupide, un peu malhonnête. » « Je ne savais pas que c’étaient des chèques volés », s’excuse J. G. Elle pensait à une fraude aux impôts.

« Elle est d’une naïveté extrême et d’une imprudence qui n’a pas de limite », concède son défenseur qui demande une « application bienveillante » de la loi pénale.

La jeune femme est condamnée à dix mois de prison avec sursis simple. Priscilla Gauthier est condamnée à dix-huit mois de prison ferme, un mandat d’arrêt est délivré à son encontre.
ATTENTION L'ARNAQUE AUX MATELATS SE POURSUIVRAIT !!!

Pour changer d'air, allez visiter l'Asie du Sud-Est où se trouvent les gens honnêtes et gentils! Si ça vous intéresse, un voyage à Bangkok avec Galatourist sera un bon choix!
Un voyage au coeur de soi, de la vie, de l'amour, de la chaleur et de la joie :) - Du 31 janvier au 17 février 2018, venez vous joindre à nous au...
Un voyage au coeur de soi, de la vie, de l'amour, de la chaleur et de la joie :) - Du 31 janvier au 17 février 2018, venez vous joindre à nous au Sri Lanka <3
Visites culturelles, rencontres spirituelles avec des moines bouddhistes, retraite d'enseignements et méditation en montagne, séjours en monastères, joie de découvrir une autre culture, prendre le temps de vivre et de se ressourcer, décrocher complètement pour mieux se reconnecter à soi... Un voyage en douceur et en profondeur.
http://dominiquejeanneret.net/…/2018-voyage-meditation-sri…/
#srilanka #retraite #meditation #voyage #spirituel #initiatique #bouddhiste #bouddha
L’Asie du Sud-Est est un de plus beaux lieux à voir dans le monde. Venez découvrir cet belle endroit lors d’un voyage Cambodge Laos 14 jours avec Galatourist. Pour en savoir plus, cliquez ici.
Le Théâtre de l'Atelier, plein à...
Le Théâtre de l'Atelier, plein à craquer.
Un spectacle d'une finesse rare.
Un homme qui se livre comme personne.
Beauté.
Bravo mon Vincent Dedienne.
Tu déchires, tout simplement.
Je t'aimais déjà fort.
Je t'aime encore plus.
BRAVO !
Now direction Montparnasse pour DYNAMIC RADIO de 23h à 00h en direct, pour URGENCE TCHÉTCHÉNIE.
On lâche rien !
Ils comptent sur Nous.
Nous comptons sur Vous.
Tout à l'heure à 15H à La Comédie Bastille vous pourrez assister à la lecture de la pièce À L'ENVERS d'Emilie Ridard et Jean Franco,...
Tout à l'heure à 15H à La Comédie Bastille vous pourrez assister à la lecture de la pièce À L'ENVERS d'Emilie Ridard et Jean Franco, interprétée par les fabuleuses Constance Grou-radenez Carrelet et Alexandra Moussaï. J'ai la chance d'en signer la mise en scène. Venez !
Le message (si bien) porté par Benjamin Gauthier et Patxi Garat sur C NEWS, partenaire du GRAND CONCERT du 19 juin 2017 à 20h30 au...
Le message (si bien) porté par Benjamin Gauthier et Patxi Garat sur C NEWS, partenaire du GRAND CONCERT du 19 juin 2017 à 20h30 au Palace.
Voici le replay :
http://www.cnews.fr/…/cnews-partenaire-du-concert-urgence-t…
Mille mercis à Julie Zenatti qui a porté le message ce midi sur LCI. Merci pour ton engagement immédiat.
Merci à notre Camille Chamoux qui a porté le message, avec force et conviction, sur Rires et Chansons.
Voici le podcast :
http://www.rireetchansons.fr/podcasts/le-journal-du-rire
Merci à l'équipe de C À VOUS qui a annoncé le concert, ce soir. Merci beaucoup.
Merci au groupe Canal + de nous avoir permis de parler, dans deux émissions de grande écoute, sur C8, de la situation en Tchétchénie, et de promouvoir le concert de lundi.
Mercis à notre partenaire GRAZIA, article à paraître dans le magazine de demain.
Merci RTL. Thomas Prouteau, Marc-Olivier Fogiel : merci d'être avec nous.
Merci EUROPE 1. Vous pourrez nous retrouver, Patxi Garat et moi même, samedi soir en direct, dans l'émission de Karima Charni (qui présentera également le concert lundi) de 20h30 à 21h. C'est précieux, merci.
Un énorme, gigantesque, dantesque (les mots vont me manquer) MERCI à La Compagnie des Indes qui orchestre l'organisation de ce concert d'une main de maître. Vous allez faire de cette soirée un moment d'exception, je pense. Vraiment merci. À vous et tous vos techniciens, cadreurs, éclairagistes qui acceptent de venir travailler bénévolement. Gilda, tu es un miracle.
Merci à tous les artistes qui ont répondu présents tout de suite. Merci à ceux aussi qui ne pourront pas être là et qui nous soutiennent : Amanda Lear, Patrick Fiori, Sanches Brunoz, Alex Lutz, Amir, Élodie Frégé, Chantal Lauby, Muriel Robin...
Il se peut que certains médias les citent encore lors de promos mais, je le répète : ils ne seront pas physiquement présents lundi soir, mais seront avec nous de tout coeur.
Pardon s'ils apparaissent encore parfois sur certaines affiches, il s'agit d'erreurs de notre part. Si toutefois certains d'entre vous avaient pris leur place pour voir un ou plusieurs de ces artistes en particulier, n'hésitez pas à entrer en contact avec nous, pour que nous puissions réparer cela.
Merci à Twosevenlab et leurs graphistes pour ce logo et cette affiche canons. Vous avez tellement assuré. Bénévolement toujours... Un million de mercis. (Côme Balguerie, Thibault Pic, Caroline Brun, Pedro Tadeo)
Et évidemment un IMMENSE merci au Palace et toute son équipe. La Famille Vardar : on vous aime ! Merci merci merci.
Merci Cedric Moreau, Benoit Crou Vincent Panozzo, Nathalie André, Philippe Besson, Serge Da Silva Jean-Philippe Lemonier, Benjamin Dantès, Radio Nova, Audrey Garcia, Matthieu Gagelin, Sasha, Lena, Laïla Belati, Fanny Dussart, Têtu, Garçons, Marc Hernandez-Martinez, Néon, Virgin Radio, Le Monde, Le Nouvel Obs, les restaurants Allen's Market et Joe Allen, Carole Arribat, Katia Darani, Claudine Erades, Jean Franco, Flo Savignat, Alexandra Moussaï, la soiréé MUM IS OK (tous les mercredis au Allen's Market - Felix Mahon de Monaghan Thibault Pic, Ben Lesage), et tous les autres que j'oublie sûrement.
Et merci à nos deux amours de marraine et parrain : l'angélique Camille Cottin et le Moliérisé Vincent Dedienne :)
Le dernier merci reviendra à celui sans qui tout ça ne serait pas possible : notre attaché de presse Vincent Bayol qui travaille à peu près 22h/24h pour URGENCE. Merci à Laurence Falleur qui lui permet de se libérer gracieusement pour nous. La classe.
Continuons à faire du bruit.
Nous pouvons changer les choses.
La preuve.
Ils comptent sur Nous.
Nous comptons sur Vous.
Guillaume, pour le Mouvement Urgence Tchétchénie.
Hier avec Vincent Dedienne, nous étions dans l'émission de Daphné Burki pour parler de l'horreur qui se passe en Tchétchénie, ainsi que du...
Hier avec Vincent Dedienne, nous étions dans l'émission de Daphné Burki pour parler de l'horreur qui se passe en Tchétchénie, ainsi que du concert caritatif que nous organisons pour récolter des fonds (qui serviront à acheter billets d'avion, de train, vêtements, nourriture, etc...).
Voici le replay de notre passage.
Acheter une place pour le GRAND CONCERT du Mouvement Urgence Tchétchénie, c'est résister.
Acheter une place pour le GRAND CONCERT du Mouvement Urgence Tchétchénie, c'est venir en aide aux homosexuels tchétchènes abominablement persécutés dans leur pays.
Acheter une place pour le GRAND CONCERT du Mouvement Urgence Tchétchénie, c'est ne pas laisser re-naître l'innommable période (1933-1945) : on n'avait dit plus jamais ça.
Acheter une place pour le GRAND CONCERT du Mouvement Urgence Tchétchénie, c'est apporter sa pierre à l'édifice.
Vous nous demandez souvent ce que vous pouvez faire, à votre humble niveau (ce sont vos mots), pour faire cesser tout cela et aider ces personnes qu'on torture et qu'on tue juste parce qu'ils sont amoureux d'une personne du même sexe.
La réponse est claire : acheter une place (ou plusieurs) pour ce beau concert.
Vous avez la chance de pouvoir être un Résistant 2.0 : alors n'hésitez pas.
Rendez vous au PALACE le 19 Juin 2017 à 20h30.
Ils comptent sur Nous.
Nous comptons sur Vous.
RÉSERVATIONS : 01.48.74.03.65. / www.theatrelepalace.fr / Sites revendeurs
http://replay.c8.fr/video/1452701
Demain midi, retrouvez-nous, Vincent Dedienne et moi même, en direct, chez Daphné Burki, dans LA NOUVELLE ÉDITION sur C8 !, Nous parlerons du...
Demain midi, retrouvez-nous, Vincent Dedienne et moi même, en direct, chez Daphné Burki, dans LA NOUVELLE ÉDITION sur C8 !
Nous parlerons du drame qui se trame en Tchétchénie, et du concert que nous organisons au Palace, le 19 juin, pour récolter des fonds pour notre Mouvement URGENCE TCHÉTCHÉNIE, qui aide à exfiltrer les homosexuels abominablement pourchassés, et torturés, dans leur pays.
Bonsoir à tous,, Voici quelques nouvelles :, Notre premier exfiltré, Azamat (nous l'appellerons comme ça), va très...
Bonsoir à tous,
Voici quelques nouvelles :
Notre premier exfiltré, Azamat (nous l'appellerons comme ça), va très bien.
Il est parti aujourd'hui pour une ville, en France, dans laquelle sa famille d'accueil l'attendait impatiemment.
Je souhaite remercier tout particulièrement Benjamin Gauthier membre du bureau d'URGENCE TCHÉTCHÉNIE, de l'avoir accompagné jusqu'à sa nouvelle destination, et qui a veillé sur lui, comme on veille sur son propre fils.
Merci mon Benja.
Vraiment.
Azamat Mélanie (oui il a décidé que ce serait son nouveau nom de famille) va très bien. Il remercie "les valeurs européennes, qui lui permettent, aujourd'hui, d'être accueilli en France, et de vivre, ENFIN, sa vie librement, en tant qu'homosexuel." Il remercie tout particulièrement "la France et la Lituanie", qui ont été les premiers à ouvrir leurs frontières, et leur venir en aide.
Je me permets de saluer, en mon nom, le Canada, qui, avant nous, avait déjà proposé des visas d'urgence pour les personnes LGBT, provenant de la Fédération de Russie, et, en particulier, de Tchétchénie.
Je voudrais également éclaircir, en paix, quelques points :
- À ces quelques contradicteurs qui "attaquent" notre attaché de presse, Vincent Bayol (qui travaille BÉNÉVOLEMENT, un nombre d'heures incalculables, pour nous, depuis plus de quinze jours, pour que tout le monde parle de ce début de génocide, et, pour que tout le monde sache) en lui disant q'il instrumentalise Azamat, en le jetant, soit disant, en pâture, dans les médias français, je voudrais dire : Nous avons reçu (seulement depuis qu'il est arrivé) de nombreuses propositions d'interviews pour Azamat, et nous lui avons laissé le choix, en lui expliquant qu'il n'était obligé de rien (et, comme on avait tendance, dans son pays natal, à lui imposer ses choix, nous lui avons laisser choisir, de parler ou non).
Il a INSISTÉ, pour témoigner, en faveur de tous les autres homosexuels qui sont encore là-bas (et en danger) afin de dire que tout ce qui était dénoncé en Tchétchénie, était vrai.
C'était important pour lui.
Nous avons donc sollicité, Quotidien, étant l'émission qui nous semblait le plus correspondre au dessein d'Azamat.
Contacté à 14H, Quotidien était en notre compagnie, à 15H, avec Hugo Clément, et son équipe de tournage pour entendre, et faire entendre, le témoignage d'Azemat. Record imbattable.
Alors, encore une fois, à tous les détracteurs qui m'écrivent qu'il "était temps que Quotidien se penche là-dessus", je répondrais : Vincent Dedienne a répondu présent dès le premier jour, pour être le Parrain (et Camille Cottin la Marraine).
Ce qui nous a permis d'avoir un coup de projecteur, inespéré, sur le Mouvement URGENCE TCHÉTCHÉNIE, qui a engendré des centaines de mails de votre part, pour des propositions d'aides ou d'hébergements.
C'est grâce à ces mails, que nous avons trouvé la famille d'accueil d'Azamat, par exemple, que nous avons trouvé des médecins, des avocats, des kinés, qui acceptent de travailler avec nous bénévolement.
Sans lui, sans Camille, tout ça n'aurait pas fonctionné.
Quant à Hugo Clément, qui a réalisé, hier, l'interview d'Azamat, je le remercie de tout mon coeur, pour sa réactivité, sa bienveillance et son professionnalisme.
Il a respecté Azamat, et son discours, de A à Z, quand beaucoup auraient pu être tentés de tomber dans le sensationnalisme.
Bravo, vraiment.
Et merci.
Je voudrais à présent, parler de quelqu'un qui m'est cher (pas personnellement, mais bel et bien pour son combat, et ses valeurs) c'est Alexandre Marcel successeur de Louis Georges, au comité IDAHO FRANCE, porte parole de STOP HOMOPHIE (à qui il a accepté d'offrir ses services) c'est un activiste depuis plus de dix ans, qui défend la cause LGBT comme personne, au niveau mondial.
Depuis son intervention chez Cyril Hanouna, chez qui il est intervenu pour mettre les points sur les "i", et éduquer toute l'équipe de C8 à ne pas tomber dans l'homophobie passive ou ordinaire, toutes les associations (ou presque) lui sont tombées dessus.
On lui reproche d'avoir été chez l'ennemi.
D'avoir pactisé.
Quelle stupidité.
Si vous me passez l'expression, je dirais que lui a eu"les couilles" d'aller là où personne ne voulait aller.
Il a osé affronter, face à face, ce problème récurrent sur C8, dans cette émission.
Sur le ton de la blague, il a même proposé à Cyril Hanouna de devenir chroniqueur, s'il fallait en arriver là, pour surveiller qu'il n'y ai plus de dérapages.
Que n'avait pas-t-il fait ?!
Il subi depuis dix jours une vague d'insultes et de messages de haine (voire, de menaces de mort !) de la part de notre propre communauté, et de la part d'autres associations LGBT.
Je trouve ça lamentable.
Pardon, mais je ne saurais le dire autrement.
Alexandre n'a pas besoin (ni envie, je pense) d'être chroniqueur sur C8.
Alexandre n'a pas, non plus, essayé de se "placer", pour avoir du boulot (il en a un).
C'est le seul qui a eu le courage d'aller aux côtés de ceux qui nous ont causé du tort (volontairement ou non, peu importe, tout ça est bien subjectif), et de dire STOP.
Alors bravo à toi mon Alexandre Marcel.
Ne lâche rien.
Moi, je t'aime, et te respecte.
Une fois le problème tchétchène réglé (oui, j'y crois), je suis prêt à repartir en combat, avec toi, dans l'obtiention de la dépénalisation universelle que tu as failli avoir en 2014.
Et cette fois, on l'aura.
Je sais tout ce que tu fais chaque jour.
Tu as été le premier (et le seul, pendant un moment) à me faire confiance, et à me rejoindre.
Je te remercie pour ça.
Et je n'oublierai pas tes précieux conseils.
Je me suis senti bien seul, un moment.
Mais depuis hier, je peux également remercier Le Refuge et SOS Homophobie, qui font aussi un travail remarquable, depuis de nombreuses années, et qui m'ont fait part de leur soutien.
Je les remercie chaleureusement.
Je suis content de savoir, que je vais enfin pouvoir travailler avec vous TOUS :)
Ça a été long, mais on y arrive.
Nous allons tous dans la même direction.
Alors, soit, pas de "pensée unique", mais réunissons nous.
Nous combattons les mêmes choses.
Je vous embrasse tous et chacun.
Guillaume Mélanie
Le premier "exfiltré" est enfin...
Le premier "exfiltré" est enfin libre.
Merci à tous.
Je suis très heureux.
Son message pour vous : "Je suis reconnaissant envers les valeurs européennes qui me permettent de vivre aujourd'hui, librement, mon homosexualité. Merci particulier à la France, ainsi qu'à la Lituanie qui, les premiers, ont proposé de nous accueillir."
Il est entre de bonnes mains.
Les miennes.
Merci à SOS Homophobie qui a géré son exfiltration, à Alexandre Marcel, porte parole de STOP Homophobie pour son soutien sans faille, et à toute mon équipe d'Urgence Tchétchénie qui m'a aidé à l'accueillir, dans les meilleures conditions.
Il est reparti dès aujourd'hui, dans sa famille d'accueil, quelque part en France.
En plus d'être le premier arrivé, chez nous, c'est une personne exceptionnelle de gentillesse, d'intelligence et de bienveillance.
Je ne tairais pas l'affection énorme qui me lie déjà à lui.
Une belle histoire, d'une nouvelle vie qui commence.
Et l'action continue.
Nous comptons sur vous.
Merci Quotidien, et tout particulièrement Hugo Clément, d'avoir répondu présents pour ce témoignage si précieux, aussi promptement.
Le premier "exfiltré" est arrivé, ce matin, en France, mais la Police Aux Frontières lui a refusé l'entrée sur le territoire...
Le premier "exfiltré" est arrivé, ce matin, en France, mais la Police Aux Frontières lui a refusé l'entrée sur le territoire français.
Il est pourtant arrivé avec un visa, une attestation de prise en charge, une attestation d'hébergement chez un citoyen et des papiers en règle, mais, malgré tout, il a été transféré en centre "Zone d'Attente pour Personnes en Instance" (ZAPI) où il est, pour l'instant, retenu.
Je ne vous cache pas ma rage face à l'incompétence de ces Humains qui usent, à mauvais escient, de leur "pouvoir".
Une erreur terrible de ce fonctionnaire de la Police Aux Frontières, zélé (pour ne pas dire borné).
Je suis soutenu par L'Ambassadeur des Droits de l'Homme, par Madame la Maire de Paris, Anne Hidalgo, ainsi que par Le Secrétaire Général Adjoint à L'Elysée, qui vont tout faire pour qu'il puisse sortir ce soir, ou demain.
Je ne vous cache pas ma déception, ma révolte et mon effroi.
Je vous donnerai des nouvelles, bien entendu.
Je ne peux pas vous dire dans quelle ville il se trouve, pour des raisons évidentes de sécurité.
Merci à tous.
Continuons à faire du bruit.
Notre mobilisation n'aura pas servi à rien.
Je sais que notre lettre a été lue par l'équipe du Président (voire Le Président lui-même).
Votre mobilisation et vos partages ont résonné.
On ne lâche rien.
Partagez ce statut, s'il vous plait.
Je vous remercie, tous et chacun.
Guillaume Mélanie
Quelqu'un dans mes contacts qui bosse aux réservations/achats/changements billets AIR FRANCE ?, J'ai fait QUE des bêtises dans mes réservations...
Quelqu'un dans mes contacts qui bosse aux réservations/achats/changements billets AIR FRANCE ?
J'ai fait QUE des bêtises dans mes réservations pour accompagner les arrivants de Tchetchenie (pour mes billets persos pour aller avec eux, payés de ma poche), et j'aurais besoin de qqun de sympa qui peut me filer un coup de main à pas perdre 10 000 euros (expression, mais quand même)...)
Je vous en supplie ! ❤❤
Paris, le 27 mai 2017, Monsieur Le Président,, Je vous fais une lettre, que vous lirez, peut-être, si vous avez le...
Paris, le 27 mai 2017
Monsieur Le Président,
Je vous fais une lettre, que vous lirez, peut-être, si vous avez le temps.
Ou l'occasion.
J'ai appris, il y a quelques jours, que le 18 mai dernier, vous aviez invité M. Poutine, chez nous, en France, lundi 29 mai prochain, pour l'inauguration, à Versailles, de l'exposition sur Pierre Le Grand.
J'ose imaginer, bien évidemment, que ce n'est pas pour le plaisir, ou pour honorer la Culture de sa présence, alors qu'hier un enfant de dix ans a été arrêté, et emprisonné, à Moscou, parce qu'il récitait de la poésie dans la rue.
J'ose imaginer que ce n'est pas pour son humanité, lui qui a dépénalisé, il y a peu, les violences conjugales faites aux femmes, en Russie.
J'ose imaginer, que ce n'est pas non plus pour son sens de l'amitié, lui qui laisse son ami M. Kadyrov, Président de la "république" de Tchétchénie qu'il a mis au pouvoir en 2007, bafouer les lois de l'Humanité, en effectuant une purge anti-gay dans son pays, en ce moment même.
Ses méthodes ont d'ailleurs des résonances particulièrement abominables et terrifiantes, d'une période que notre Monde a connu il y a un peu moins de cent ans, ça ne vous aura, évidemment, pas échappé.
Car, oui, comme Adolf Hitler, j'ose le dire, qui avait commencé, entre 1933 et 1939, par enfermer les opposants politiques, les intellectuels, puis les homosexuels, M. Kadyrov, commence aujourd'hui, lui, par chasser, rassembler, enfermer, torturer, puis tuer les homosexuels de son pays.
Et M. Poutine ferme les yeux.
Car c'est bien en Tchétchénie, qui, comme vous le savez fait partie de la Fédération de Russie, dirigée par ce même M. Poutine, que ce début de génocide est en train de voir le jour, et qui prend une ampleur folle, à une vitesse terrorisante.
J'en appelle à votre humanité, que je sais immense, à votre pugnacité, à votre force de persuasion et votre fermeté, pour faire cesser ces massacres immédiatement.
Vous ne pouvez pas, nous ne pouvons pas, laisser recommencer cela.
Vous ne pouvez pas, nous ne pouvons pas, faire comme si nous ne savions pas.
Vous ne pouvez pas, nous ne pouvons pas, faire autant de commémorations du Passé et, dans le même temps, ne pas intervenir dans le Présent.
Vous savez.
Nous savons.
Intervenons.
J'ai envie de croire sincèrement, qu'avec vous, rien n'est impossible.
Nous sommes En Mouvement, rejoignez-nous.
Je vous prie, Monsieur Le Président de la République, de recevoir l'expression de toute ma confiance, ainsi que de ma plus sincère amitié.
Bien à vous.
Guillaume Mélanie, pour le Mouvement citoyen Urgence Tchétchénie.
<<Page de sélection >>

Envoyez vos appréciations !

Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à Galatourist.
(*) Champs obligatoires

Nom et prénom: (*)
Email: (*)
Nationalité: (*)
Telephone
Comment: (*)
Code: (*)
Renouveler
Confirmation code: (*)
Aide en ligne
Yahoo Support
Skype Support
Promo
-12% pour tout voyage en Juin - Octobre
Pourquoi Nous ?
1.    Agence locale - sans intermédiaire

2.    Voyage authentique

3.    Disponible 24/7

4.    Réponse prompte

5.    Engagements qualité

6.    Sérénité et garanties

7.    Flexible et personnalisé

Avis de nos clients

La Malaisie, un pays situé au sud-est de l’Asie, est la ...
Passer le nouvel an chinois en Chine, pétards et dragon. Le ...
Le Musée du Palais de Pékin – plus connu sous le nom ...