RDV
téléphonique
DEVIS
gratuit
Voyager avec le sourire et sans soucis!
Page d'accueil> Nouvelles> Petites histoires de chez moi

Petites histoires de chez moi

Vous vous souvenez, j'avais promis une petite histoire du coin, une par jour.
La majorité de ces histoires, je me contente de vous les transmettre, comme on me les a racontées. Pour d'autres, j'ai été actrice, ou témoin direct. Peu importe.
Pour des raisons de commodité de récit, toutes sont racontées à la 1ère personne.
Je garantis l'authenticité de chacune d'entre elles.
Petites histoires de chez moi, n°2.
" C'est vendredi. Je suis dans un train partant de Monaco, bondé de touristes et de gens qui sortent du travail.
J'ai trouvé une place sur un strapontin, avec un jeune couple à ma gauche et, à ma droite, un vieux sportif avec sa trottinette dernier cri. Il me fait signe de la tête avec un sourire plein de dents trop blanches pour être vraies. Il se penche vers moi et me dit: “Ces deux là, là…“eux”, ça se voit!”
- “Quoi?”
- “Ils viennent de Ventimiglia, je vous le donne en mille, ils ne parlent même pas français.” Le vieux pousse sa trottinette et s’approche de deux gamins entre 14 et 16-17 ans. Ils portent des vêtements très propres, bien repassés. Chacun a un petit sac à dos et une casquette. Des jeunes branchés, baskets neuves, bermudas bleu et vert. Leurs jambes sont très frêles, ils sont excessivement maigres. Visages crispés, sourire affiché.
Quand le vieux les interpelle, ils se serrent l’un contre l’autre. Ils ont peur, ça se voit.
La plupart des passagers plongent leur nez dans l’écran de leur smartphone ou discutent avec leur voisin.
Le vieux s'adresse aux gamins : "Hé, vous allez vous faire arrêter à Menton, ils sont nombreux, ils vous reconnaîtront, aucune chance. Je sais, j’ai un pote bénévole dans une association, il me dit que vous êtes des milliers, et c’est pas possible!”
Les gamins font de grands sourires, hochent la tête, visiblement, ils ne comprennent pas.
Un autre homme encombré de sacs de supermarché pleins de nourriture leur fait signe. Il est assis à côté de sa femme qui mange en plongeant ses mains dans l'un des gros sacs en plastique. L'homme parle au plus jeune et lui montre l’espace qui se trouve sous son siège et sous le siège de sa femme. Par gestes, et par mots il lui dit de se cacher sous les sièges : “police, police, finish!” J’entends kaput. Mais il dit “finish”.
Le petit est littéralement pris de panique, il écarquille les yeux, ses lèvres tremblent. Il se jette à quatre pattes, cherchant une cachette sous les sièges, son compagnon le tire vers le haut, essaie de le calmer.
L'homme éclate de rire, se frappe les cuisses et dit à sa femme qui mange toujours : “En plus, ils sont cons, ha, ha, ha!”
Les deux jeunes se serrent l’un contre l’autre, le plus grand cherche à se frayer un chemin vers les marches qui montent à l’étage du wagon, mais les voyageurs forment une sorte de bloc qui les empêche de passer.
“Assez, ça suffit!” La voix de la jeune femme assise à ma gauche est forte et calme. Et très ferme. Elle parle aux gamins en anglais. Ils comprennent un peu. Ils viennent vers elle et vers son compagnon. Je me lève et leur demande de s’assoir à côté du couple. Ils sont si maigres qu’un siège leur suffit pour tenir à deux. Je regarde leurs mains squelettiques. Je vois leurs joues creusées, sous la peau d’ébène, je distingue l’ossature de leur crâne. Le plus jeune tremble légèrement comme s’il avait tout le temps froid.
La jeune femme dit au plus jeune : “tu descendras avec moi. Et ton ami avec lui” (elle indique son compagnon).
Puis, s'adressant au vieux et au couple chargé de victuailles : “Et vous, vous la fermez!”
Je sens, je sais que les trois vont lui obéir. La femme a encore la bouche pleine mais elle jette un regard vers son mari et lui fait signe de se taire. Les trois baissent les yeux. Le vieux s’occupe de sa trottinette. Les deux vérifient leurs sacs chargés de courses. Ils se dépêchent d’arriver vers la sortie.
Le train entre en gare.
Je vois descendre la jeune femme avec le petit. Ils partent vers la droite, elle le tient par le bras, lui parle et rigole fort. Son compagnon et l’autre jeune vont vers une autre sortie, ils semblent pris dans une grande discussion. Ils s’évaporent.
Les anges gardiens existent.
Des dizaines de policiers sur le quai et combien de civils qui épient et fouillent ? Plusieurs personnes se font arrêter. On leur demande des papiers qu’ils n’ont pas. On leur demande de vider leur sac. Le train reste longtemps dans la gare, le temps de passer au crible les wagons. D’autres voyageurs montent. Ceux qui étaient là comme moi depuis plusieurs stations ne disent rien, regardent leur smartphone, bâillent, passent un coup de fil pour se plaindre de la chaleur et de ce temps d’attente ou piquent un somme.
Je reprends ma place sur le strapontin. Je sors mon carnet. Un jeune se penche vers moi “vous allez écrire ce qui vient se passer, n’est-ce pas?” Il s’en va vers l’intérieur du wagon. Ses yeux bleus me restent. Tristesse et colère.
Ce qui, pour moi, doit rester gravé dans l’histoire des anonymes de notre époque c’est la spontanéité de cette jeune femme et de son compagnon. Il n’y avait rien eu de construit, de “réfléchi” dans leur acte. Peu importe la suite. Leur geste ouvre forcement une suite.
C’est pour les sans espoirs que l’espoir a été inventé, a dit Walter Benjamin.
Ici et maintenant, ce couple a répondu présent.
Il faut écrire l’histoire de ces moments qui cassent la répétition de la banalité du mal."
L’Asie du Sud-Est est un de plus beaux lieux à voir dans le monde. Venez découvrir cet belle endroit lors d’un circuit en Birmanie. Suivez le lien ci-dessous pour en savoir plus si c’est le cas!
Envoyer à vos amis Imprimer
Mettre à jour : 06-02-2018

Les autres

Aide en ligne
Yahoo Support
Skype Support
Promo
-12% pour tout voyage en Juin - Octobre
Pourquoi Nous ?
1.    Agence locale - sans intermédiaire

2.    Voyage authentique

3.    Disponible 24/7

4.    Réponse prompte

5.    Engagements qualité

6.    Sérénité et garanties

7.    Flexible et personnalisé

Avis de nos clients

La Malaisie, un pays situé au sud-est de l’Asie, est la ...
Passer le nouvel an chinois en Chine, pétards et dragon. Le ...
Le Musée du Palais de Pékin – plus connu sous le nom ...